désordre

désordre [ dezɔrdr ] n. m.
• 1377 « querelle »; de dés- et ordre
1(1530) Absence d'ordre. Le désordre d'une pièce. Mettre du désordre quelque part. Quel désordre ! capharnaüm, déballage, fatras, fouillis, pagaille; fam. bazar, binz, chantier, fourbi, souk ; très fam. bordel, boxon, foutoir, merdier; région. chenil, margaille. EN DÉSORDRE. Mettre qqch. en désordre. bouleverser, chambarder, déranger, désorganiser, embrouiller, emmêler, éparpiller, mélanger, mêler. Tout est en désordre. pêle-mêle, 2. sens (dessus dessous); région. déjeté. Tenue, cheveux en désordre. Vx Réparer le désordre de sa toilette : se rajuster. — Loc. fam. C'est désordre. Ça fait désordre : cela a une apparence désordonnée, ce n'est pas conforme aux normes, aux convenances.
Un savant désordre, un désordre voulu, destiné à rompre la monotonie du décor, à donner du naturel. « Quel désordre aimable : non un désordre d'abandon, mais le désordre intelligent qui marque une présence » (Saint-Exupéry).
Fig. Désordre des idées : incohérence, manque de logique. ⇒ confusion. « Le désordre de ma pensée reflète le désordre de ma maison » (A. Gide). Désordre dans les affaires publiques ou privées, dans l'administration, la gestion. désorganisation, gabegie, pagaille. « Le désordre universel, qui est comme la grande œuvre du monde moderne » (Valéry).
2Spécialt Trouble dans un fonctionnement. altération, perturbation, 2. trouble. Désordre fonctionnel, hormonal.
3(1535) Littér. Absence de règle; fait de ne pas respecter les règles, la morale. dérèglement, dissipation, licence. Vivre dans le désordre (cf. Faire les quatre cents coups).
Conduite déréglée, débauche. « Les grands désordres jettent aux grandes dévotions » (Zola).
4Absence d'ordre ou rupture de l'ordre, de la discipline dans un groupe, une communauté. anarchie. Semer le désordre dans les rangs d'une armée. « Comme tout le monde a son billet pris d'avance, l'entrée s'effectue sans le moindre désordre » (Gautier). Assemblée où règne le désordre ( pétaudière) .
5Troubles (les désordres) ou ensemble de troubles (le désordre) qui interrompent la tranquillité publique, l'ordre social. agitation, bagarre, émeute, 2. trouble. De graves désordres ont éclaté. « Ils se laissent conduire comme des enfants par les professionnels du désordre » (Romains).
⊗ CONTR. Ordre, organisation . Cohérence.

désordre nom masculin Absence d'ordre, état d'un lieu où les choses ne sont pas à leur place, état des choses qui ne sont pas rangées, ordonnées, classées, etc. ; fouillis : Quel désordre dans cette chambre ! Absence ou manque de cohérence, d'organisation ; confusion : Le désordre d'une administration. Trouble, agitation, manque de discipline dans un groupe : Élève qui cherche à créer le désordre dans la classe. Agitation politique ou sociale : On craint de graves désordres dans le pays. Vieux. Trouble de l'organisme ou de l'esprit : Désordre intestinal. Littéraire. Dérèglement moral (surtout pluriel) : On lui reproche les désordres de son passé. Toute détérioration du gros œuvre d'un bâtiment (fissure, rupture, déséquilibre, etc.). ● désordre (citations) nom masculin Émile Chartier, dit Alain Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951 Désordre dans le corps, erreur dans l'esprit, l'un nourrissant l'autre, voilà le réel de l'imagination. Système des beaux-arts Gallimard Jean Anouilh Bordeaux 1910-Lausanne 1987 Si nous ne nous conduisons pas tout à fait bien, c'est parce qu'il nous reste, à tous, une vague petite notion de devoir au fond de notre désordre qui fait que nous n'avons pas le courage de nous conduire tout à fait mal. Ardèle ou la Marguerite, le comte La Table Ronde Nicolas Boileau, dit Boileau-Despréaux Paris 1636-Paris 1711 Chez elle un beau désordre est un effet de l'art. L'Art poétique l'ode Jacques Bénigne Bossuet Dijon 1627-Paris 1704 Peut-être que vous trouverez que ce qui semble confusion est un art caché, et si vous savez rencontrer le point par où il faut regarder les choses, toutes les inégalités se rectifieront, et vous ne verrez que sagesse où vous n'imaginiez que désordre. Sermon sur la providence François René, vicomte de Chateaubriand Saint-Malo 1768-Paris 1848 On ne fait point sortir les autres de l'ordre sans avoir en soi quelque principe de désordre ; et celui qui, même involontairement, est la cause de quelque malheur ou de quelque crime, n'est jamais innocent aux yeux de Dieu. Les Natchez Paul Claudel Villeneuve-sur-Fère, Aisne, 1868-Paris 1955 Mon désir n'est pas de créer l'ordre, mais le désordre au contraire au sein d'un ordre absurde, ni d'apporter la liberté, mais simplement de rendre la prison visible. Conversations dans le Loir-et-Cher Gallimard Paul Claudel Villeneuve-sur-Fère, Aisne, 1868-Paris 1955 L'ordre est le plaisir de la raison : mais le désordre est le délice de l'imagination. Le Soulier de satin, Avertissement Gallimard Isidore Ducasse, dit le comte de Lautréamont Montevideo 1846-Paris 1870 Pour étudier l'ordre, il ne faut pas étudier le désordre. Poésies, II Charles Péguy Orléans 1873-Villeroy, Seine-et-Marne, 1914 Il faut tout de même voir qu'il y a des ordres apparents qui sont les pires désordres. Notre jeunesse Gallimard Charles-Ferdinand Ramuz Lausanne 1878-Pully, près de Lausanne, 1947 Tout le secret de l'art est peut-être de savoir ordonner des émotions désordonnées, mais de les ordonner de telle façon qu'on en fasse sentir encore mieux le désordre. Journal, 7 janvier 1906 Mermod Romain Rolland Clamecy 1866-Vézelay 1944 Quand l'ordre est l'injustice, le désordre est déjà un commencement de justice. Le Quatorze Juillet Albin Michel Jean-Paul Sartre Paris 1905-Paris 1980 Le désordre est le meilleur serviteur de l'ordre établi. Le Diable et le Bon Dieu Gallimard Victor Segalen Brest 1878-Huelgoat 1919 Mais comment donc rénover, comment restaurer l'ordre sans tout d'abord instaurer le désordre ? Peintures Plon Isaac Félix, dit André Suarès Marseille 1868-Saint-Maur-des-Fossés 1948 Le désordre est bien puissant quand il s'organise. Idées et visions Émile-Paul Paul Valéry Sète 1871-Paris 1945 Notre esprit est fait d'un désordre, plus un besoin de mettre en ordre. Mauvaises Pensées et autres Gallimard Paul Valéry Sète 1871-Paris 1945 Tout classicisme suppose un romantisme antérieur… L'ordre suppose un certain désordre qu'il vient réduire. Variété, Situation de Baudelaire Gallimard Bible Car Dieu n'est pas un Dieu de désordre, mais de paix. Saint Paul, Épître aux Corinthiens, Ire, XIV, 33 Johann Wolfgang von Goethe Francfort-sur-le-Main 1749-Weimar 1832 Ma nature est ainsi : j'aime mieux commettre une injustice que tolérer le désordre. Es liegt nun einmal in meiner Natur : ich will lieber eine Ungerechtigkeit begehen, als Unordnung ertragen. Le Siège de Mayence Tchouang Tseu mort en 315 avant J.-C. Ce sont les professeurs qui ont mis le désordre dans le monde.désordre (difficultés) nom masculin Emploi La langue familière use volontiers de désordre comme adjectif invariable : elles sont très désordre. Recommandation Préférer désordonné. ● désordre (expressions) nom masculin Dans le désordre, se dit, dans un pari sur les courses de chevaux, des numéros des chevaux qui sont donnés dans un ordre différent de l'ordre d'arrivée. ● désordre (synonymes) nom masculin Absence d'ordre, état d'un lieu où les choses ne sont...
Synonymes :
- bazar (familier)
- chantier (familier)
- pagaille (familier)
Contraires :
Absence ou manque de cohérence, d'organisation ; confusion
Synonymes :
- désorganisation
- gâchis
Contraires :
Trouble, agitation, manque de discipline dans un groupe
Synonymes :
Contraires :
- quiétude
- sérénité
Agitation politique ou sociale
Synonymes :
- mouvements
- révoltes
- révolution
- soulèvements
Contraires :
- équilibre
- tranquillité
désordre adjectif invariable Familier. Se dit de quelqu'un qui est désordonné : Elle est très désordre.désordre (difficultés) adjectif invariable Emploi La langue familière use volontiers de désordre comme adjectif invariable : elles sont très désordre. Recommandation Préférer désordonné.

désordre
n. m.
d1./d Manque d'ordre; état de ce qui n'est pas en ordre. Il est d'un désordre effrayant. Une maison en désordre.
d2./d Trouble, confusion, incohérence. Le désordre des idées.
d3./d Mauvais état de ce qui est mal organisé, mal dirigé. Le désordre des finances publiques.
d4./d Dérèglement des moeurs.
d5./d Tumulte, trouble. Un grand désordre règne dans l'assemblée.
d6./d (Plur.) Troubles, dissensions qui agitent une société. Des désordres qui dégénèrent en émeutes.
d7./d (Le plus souvent au Plur.) Troubles physiologiques. L'eau magnésienne provoque des désordres intestinaux.

⇒DÉSORDRE, subst. masc.
A.— Domaine de la vie phys. ou psychique des pers. Manque d'ordre; défaut de rangement, de disposition fonctionnelle ou esthétique.
1. [Le désordre affecte la disposition régulière et normalement attendue des choses]
a) [État qui affecte un inanimé concr., notamment un lieu] Absence de régularité dans le rangement, dans l'ordonnance, qui fait qu'on ne s'y retrouve pas. Par toute la pièce un désordre fantastique, un remueménage impossible (PERGAUD, De Goupil, 1910, p. 232). Entre la femme et le désordre il y a une essentielle inimitié (CLAUDEL, Feuilles Saints, 1925, p. 626) :
1. Par une porte, on entrevoit la petite bibliothèque, les rayons blancs, le désordre de livres brochés, roulés ou empilés à terre, un bric-à-brac d'érudition et d'orient, des in-quarto de toutes sortes, au milieu desquels un fascicule de lexique japonais; ...
GONCOURT, Journal, 1868, p. 432.
2. Toute la lumière de l'été ne faisait, dans le désordre des cerisiers chargés de fruits, et des lilas blancs et mauves, qu'accuser la pagaïe pathétique de ces demeures d'hommes en papier goudronné...
ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 335.
En bonne part. [Accompagné d'une épithète à valeur laud.] Des jardins, dont l'irrégularité pittoresque et le savant désordre font un des premiers charmes (DELILLE, Homme des champs, 1800, p. IX) :
3. Quel désordre aimable : non un désordre d'abandon, mais le désordre intelligent qui marque une présence. Il garde encore l'empreinte du mouvement. Une chaise à peine reculée d'où l'on s'était levé la main appuyée à la table : il [Bernis] vit le geste. Un livre ouvert : qui vient de le quitter? Pourquoi? La dernière phrase chantait peut-être encore dans une conscience.
SAINT-EXUPÉRY, Courrier Sud, 1928, p. 64.
Par anticipation qualificative. Un désordre de petits abris en paille « des abris disposés sans ordre » (PSICHARI, Voy. centur., 1914, p. 123). Cf. capharnaüm ex. 2.
SYNT. Désordre de la chambre, de l'appartement; désordre apparent, inaccoutumé, indescriptible, inexprimable, inextricable; affreux désordre.
P. méton. État habituel, défaut d'une personne incapable de mettre de l'ordre dans les choses, dans ses affaires :
4. — Moi, j'aime que les choses soient à leur place... Le matin, c'est le coucou de l'atelier qui me réveille, toujours à six heures; et il ne ferait pas clair, que je m'habillerais : mes bas sont ici, le savon est là, une vraie manie. Oh! je ne suis pas née comme ça, j'étais d'un désordre! mère a dû en dire, des paroles! ...
ZOLA, Le Rêve, 1888, p. 77.
Rem. On rencontre l'emploi de désordre en constr. d'attribut avec valeur d'adj. L'ordination de ce qui est désordre, l'organisation de ce qui est brut (PÉGUY, Notre jeun., 1910, p. 147). Cf. COLIN 1971.
b) [État qui affecte l'aspect extérieur d'une pers.] Manque de soin ou de rigueur contraire à la présentation attendue, ordinaire. Désordre des cheveux, de la toilette, des vêtements. Synon. abandon, laisser-aller, nonchalance, négligence. Sur la fraîche ottomane en désordre étendu (SAINTE-BEUVE, Poésies, 1829, p. 72). Beau comme un éphèbe de la Renaissance dans tout son rayonnant désordre (GONCOURT, Journal, 1858, p. 490).
c) [État qui affecte un inanimé ou un animé abstr. ou concr.] Mauvais fonctionnement d'un ensemble théoriquement bien organisé. Le délabrement du pays, le désordre de l'administration, l'appauvrissement des familles (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 198).
P. ext. Manque d'organisation. Désordre des affaires. Le désordre des finances a toujours été la source des troubles du royaume (STAËL, Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 47). Mettre un peu d'ordre dans le désordre des dépenses (GONCOURT, Journal, 1857, p. 418). Périodes de désordre monétaire et de crises de crédit (BAUDHUIN, Crédit et banque, 1945, p. 174).
En partic. Débandade d'une troupe armée. Synon. déroute :
5. Partout, s'étalaient des signes de désordre et de panique. Partout, refluaient vers le sud des éléments de troupes, pêle-mêle avec des réfugiés.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1954, p. 52.
P. ext. :
6. Troupeau sans berger, débandés en désordre, ils [les parlementaires] pataugeaient dans les flaques de boue, se hélaient sur les flancs de la colonne; ils promenaient avec eux le tumulte, et l'on attendait que le président se relevât sur son char pour un dernier rappel à l'ordre...
VOGÜÉ, Les Morts qui parlent, 1899, p. 440.
d) Domaine de l'activité de l'esprit. Manque de cohérence et de logique. Désordre et confusion. Détails incohérents qui semblaient surgir au hasard dans une mémoire en désordre (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Allouma, 1889, p. 1314) :
7. ... pouvoir parler presque sur-le-champ, sans fatiguer ses auditeurs du désordre de ses idées, de la diffusion de son style, sans les révolter par d'extravagantes déclamations, par des non-sens grossiers, par de bizarres disparates.
CONDORCET, Esquisse d'un tableau hist. des progrès de l'esprit hum., 1794, p. 86.
8. ... l'idée de désordre dans la vie courante. Quand j'entre dans une chambre et que je la juge « en désordre », qu'est-ce que j'entends par là? La position de chaque objet s'explique par les mouvements automatiques de la personne qui couche dans la chambre, ou par les causes efficientes quelles qu'elles soient, qui ont mis chaque meuble, chaque vêtement, etc., à la place où ils sont : L'ordre, au second sens du mot, est parfait. Mais c'est l'ordre du premier genre que j'attends, l'ordre que met consciemment dans sa vie une personne rangée, l'ordre voulu enfin et non pas l'automatique. J'appelle alors désordre l'absence de cet ordre.
BERGSON, L'Évolution créatrice, 1907, p. 233.
♦ [En parlant des ouvrages de poésie] Désordre voulu. Désordre lyrique, un beau désordre, désordre pindarique (Ac. 1835, 1878).
2. P. euphém. Trouble dans le domaine physiologique, psychique ou affectif. Un trouble, un désordre extrême dans mes facultés physiques et morales (MAINE DE BIRAN, Journal, 1818, p. 112).
a) Domaine de l'affectivité, vieilli. Désarroi, trouble, émoi passager. Un désordre timide Lia ma voix saisie et mes vœux confondus (DESB.-VALM., Élégies, 1833, p. 155). On se hâte, le cœur en désordre, vers un rendez-vous d'amour (BARRÈS, Amit. fr., 1903, p. 269).
b) Domaine physiol. ou psychique. Gêné par mes désordres intestinaux (FLAUB., Corresp., 1874, p. 201). Un désordre d'esprit voisin du délire (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p. 269).
SYNT. Désordre de la raison, des sentiments, de la tête; désordre intérieur, fonctionnel, mental, nerveux, organique.
B.— Domaine de la vie mor., soc. ou spirituelle des pers. ou des groupes. Manquement souvent voulu ou opposition à l'ordre établi.
1. THÉOL. Rupture de l'ordre primitif établi par Dieu pour l'univers. Ce désordre, cette laideur et ce mal que l'homme a introduits dans la création (GILSON, Esprit philos. médiév., 1931, p. 131). Ce que les théologiens appellent le désordre (VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 159) :
9. Les morts peuvent ressusciter tant qu'ils veulent. Ce n'est qu'un désordre de plus, ou plutôt c'est le désordre suprême, c'est un affront intolérable à l'ordre établi, à la nature et à cette seconde nature que l'on appelle l'habitude; ça ne peut pas durer plus longtemps.
CLAUDEL, Un poète regarde la Croix, 1938, p. 29.
2. Domaine de la vie mor. ou spirituelle. Absence, rupture ou mépris d'une règle morale, manquement aux finalités de la vie morale. Désordre des passions.
En partic.
a) Excès, manquement à la mesure qui normalement règle la vie morale. Que l'intelligence se renonce par scepticisme ou par ardeur déréglée, c'est un pareil désordre (MASSIS, Jugements, 1924, p. 153).
b) P. euphém. Débauche, amours illicites. Une vie de désordre et de dissipation (KARR, Sous tilleuls, 1832, p. 189).
P. méton., souvent au plur. Quelque désordre conjugal de la part de Mme Courrier (DELÉCLUZE, Journal, 1825, p. 185). Les grands désordres jettent aux grandes dévotions (ZOLA, Nana, 1880, p. 1425) :
10. (Les désordres contraires [à l'ascèse] — érotisme, toxiques — semblent rares, sont rejetés par un grand nombre. Les désordres eux-mêmes ne sont pas exclusifs de l'ascèse, même l'exigent en vertu d'un principe d'équilibre).
G. BATAILLE, L'Expérience intérieure, 1943, p. 38.
3. Domaine de la vie soc. Bouleversement profond, rupture de l'ordre dans un groupe social, une communauté, un pays. Désordre et anarchie; désordre général, social, universel. L'ordre social (...) prendra-t-il la place de l'ancien désordre? (SIEYÈS, Tiers état, 1789, p. 55). Semer le désordre dans les familles (LAUTRÉAM., Chants Maldoror, 1869, p. 130). Le surréalisme, évangile du désordre (CAMUS, Homme rév., 1951, p. 120) :
11. Il n'est pas besoin de décrire la versatilité sanglante, l'esprit fantasque et futile, l'anarchie morale et politique qui ont caractérisé, six ou sept siècles durant, l'aventure des Athéniens. Le désordre constant, les changements continuels de constitutions et de méthodes, la guerre endémique...
FAURE, L'Esprit des formes, 1927, p. 108.
P. méton., souvent au plur. Action parfois violente qui porte atteinte à l'ordre public. Les désordres et les exactions des gens de guerre (GUIZOT, Hist. civilisation, 1828, p. 11). Un malheureux arrêté pour vol ou désordre (MAUROIS, Ariel, 1923, p. 113).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. dep. 1694. FÉR. 1768 rejette une prononc. ,,desordre avec un e muet``. Étymol. et Hist. Fin XIIe s. [ms. début XIIIe s.] « action contraire à la règle monastique » (NICOLE, Règle de St Benoît, 2275, Héron d'apr. A. Delboulle ds R. Hist. litt. Fr. t. 9, p. 489); 1377 au plur. « troubles » (VARIN, Archives administr. de la ville de Reims, t. III, p. 461 ds LITTRÉ); 1530 [mettre en] désordre [des livres] « absence de rangement » (PALSGR., p. 520); 1535 « dérèglement des mœurs » (Bible, Sap. 14, 26 trad. OLIVETAN d'apr. FEW t. 7, p. 407 a). Dér. de ordre; préf. dé(s)-. Fréq. abs. littér. : 3 658. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 6 044, b) 3 262; XXe s. : a) 4 353, b) 6 032. Bbg. GIR. t. 2 Nouv. Rem. 1834, p. 29. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 356.

désordre [dezɔʀdʀ] n. m.
ÉTYM. 1377, « querelle »; de dés- (→ 1. Dé-), et ordre.
1 (1530). Absence d'ordre dans la disposition d'une pluralité d'objets, entraînant en général une difficulté à retrouver les éléments et souvent un sentiment déplaisant d'irrégularité sur le plan esthétique. Chaos, confusion, mélange, pagaïe. || Le désordre d'un lieu, d'une pièce; d'une armoire, d'une bibliothèque.(Le compl. désigne les objets). || Le désordre de livres et de papiers jetés en tas. || Un désordre complet, indescriptible. || Quel désordre, ici ! || Un beau, un joli désordre (iron.). Barnum (argot fam.), bazar (fam.), bordel (fam.), chabanais (fam.), chenil (régional), fatras, fouillis, fourbi, foutoir, gâchis, médrano (argot fam.), merdier, pagaïe, pastis (fam.), remue-ménage, salade (fam.), souk.Spécialt et vieilli (en parlant de l'apparence physique d'une personne : habillement, coiffure). || Le désordre d'une tenue. Débraillé. || Réparer le désordre de sa toilette : se rajuster. || Le désordre d'une coiffure (→ Coiffeuse, cit. 1).En désordre. || Lieu, pièce, ensemble de choses en désordre. Désordonné. || Mettre en désordre. Bouleverser, chambarder, chambouler, déranger, désajuster, désorganiser, disperser, embrouiller, emmêler, enchevêtrer, éparpiller, farfouiller, mélanger, mêler, renverser, troubler (cf. fam. Foutre la merde, le bordel…). || Un brouillon qui laisse tout en désordre. Débandade (à la débandade), épars. || Tout est en désordre. Pêle-mêle, sens (dessus dessous), traîne (à la traîne). || Chambre en désordre. Bric-à-brac, capharnaüm; (fam.) bazar, chantier (cf. Un chat n'y trouverait pas ses petits, une vache son veau…). || Ces papiers sont tout en désordre. || Objets expédiés en désordre dans un contenant. Vrac (en). || Vergues en désordre. Pantenne (en).Tenue en désordre. || Cheveux en désordre, décoiffés, dépeignés, ébouriffés, échevelés… ( Broussailleux, fig.; → En broussailles).
1 Ses cheveux en désordre épars sur son visage (…)
A. Chénier, Élégies, XVII.
2 (…) réparer le désordre qu'apporte toujours dans une toilette un voyage rapide (…)
Th. Gautier, le Capitaine Fracasse, t. II, XVI, p. 195.
3 Chez deux ou trois notables, où j'accepte de m'asseoir un instant, les aspects sont pareils : délabrement, désordre et pouillerie, dans une demi-obscurité et une senteur de tanière (…)
Loti, L'Inde (sans les Anglais), III, XII, p. 12.
4 Quand j'entre dans une chambre et que je la juge « en désordre », qu'est-ce que j'entends par là ? La position de chaque objet s'explique par les mouvements automatiques de la personne qui couche dans la chambre, ou par les causes efficientes, quelles qu'elles soient, qui ont mis chaque meuble, chaque vêtement, etc., à la place où ils sont (…)
H. Bergson, l'Évolution créatrice, III, p. 233.
5 Le désordre de ma pensée reflète le désordre de ma maison où chaque pièce reste « en souffrance ».
Gide, Journal, janv. 1907, p. 228.
Loc. fam. (en attribut). C'est désordre, ici. || Ça fait désordre : cela a une apparence désordonnée.
Adj. || Être désordre, désordonné. || Ce que vous pouvez être désordre !
5.1 L'Indien est par nature insouciant et désordre, mais cependant il prend grand soin de ses harnais.
R. Frison-Roche, Peuples chasseurs de l'Arctique, p. 106.
(Sans péjoration). || Un savant désordre, un désordre voulu : un désordre d'objets destiné à rompre la monotonie du décor, à donner du naturel.Désordre pittoresque d'un bohème. || Un aimable désordre.
6 Quel désordre aimable : non un désordre d'abandon, mais le désordre intelligent qui marque une présence. Il garde encore l'empreinte du mouvement.
Saint-Exupéry, Courrier sud, III, IV, p. 189.
(En parlant de personnes qui doivent respecter un ordre matériel). || Semer le désordre dans les rangs d'une armée. Désarroi, panique, trouble.Troupes qui se retirent, refluent en désordre, en débandade. Déroute (→ Commandement, cit. 9).
7 La honte de mourir sans avoir combattu
Arrête leur désordre, et leur rend leur vertu.
Corneille, le Cid, IV, 3.
Spécialt (d'un ordre d'éléments).Loc. (critiquée). Rapport du tiercé dans le désordre, dans un ordre différent (de celui qui rapporte le plus, et correspond à l'ordre d'arrivée des chevaux).
Inobservation d'un certain ordre, de certaines règles (dans les ouvrages de l'esprit). || Désordre dans le plan d'un discours, d'un traité.En bonne part. || Désordre voulu; désordre lyrique.
8 Son style impétueux (de l'ode) souvent marche au hasard.
Chez elle un beau désordre est un effet de l'art.
Boileau, l'Art poétique, II.
Défaut d'organisation; mauvais fonctionnement d'un ensemble en principe bien organisé. || Désordre dans les affaires publiques ou privées. Désorganisation, gabegie, pagaïe (fam.); (fam.) binz, chienlit, chierie. || Désordre dans une administration. || Désordre des finances. || Ses affaires sont dans un désordre épouvantable. || Le désordre universel.
9 Colbert trouva d'un côté l'administration des finances dans tout le désordre où les guerres civiles et trente ans de rapines l'avaient plongée.
Voltaire, Dial., IV, in Littré.
10 Autour de nous je ne vois que désordre, désorganisation, négligence et gaspillage des vertus les plus radieuses — que mensonge, que politique, qu'absurdité.
Gide, Journal, 2 juin 1918.
11 À mesure que le désordre universel, qui est comme la grande œuvre du monde moderne, désordre aussi sensible et aussi actif dans les idées que dans les mœurs et dans les choses, se prononce, se propage, et développe ses dangers, ses promesses, sa puissance de contradictions, accumule les tentatives, les nouveautés, les destructions et les entreprises, les esprits, même les plus fermes, se sentent déconcertés et entraînés par la quantité des événements, l'excès de découvertes, la précipitation des changements qui en résultent.
Valéry, Regards sur le monde actuel, p. 300.
12 Parce que, dans la plupart des pays d'Europe, le désordre a dépassé le point de contrôle possible.
A. Maurois, le Cercle de famille, III, IV, p. 247.
13 (…) liberté ne signifie pas nécessairement désordre, ni autorité tyrannie.
André Siegfried (→ Autorité, cit. 20).
2 Spécialt. Trouble dans un fonctionnement. || Désordre dans la vie organique. Altération, perturbation, trouble.Un, des désordres. || L'intempérance provoque des désordres dans l'organisme. Ravage. || Désordre nerveux. || Désordres fonctionnels.
14 La raison, alors dans sa force, devrait produire, mais elle est refroidie et ralentie par les années, par la maladie et la douleur, déconcertée ensuite par le désordre de la machine, qui est dans son déclin (…)
La Bruyère, les Caractères, XI, 49.
3 État (de l'esprit, des idées…) qui n'est pas conforme à l'ordre habituel. Confusion (cit. 4), égarement, trouble. || Le désordre de ma pensée… → ci-dessus, cit. 5. || Jeter le désordre dans les esprits. Brouiller, égarer.Désordre des idées : défaut de suite, de logique. Brouillamini, brouillement, déraillement, divagation, embrouillement, imbroglio, incohérence.
15 J'ai couru. Le désordre était dans ses discours.
Racine, Esther, II, 1.
16 Combien de fois, hélas ! puisqu'il faut vous le dire,
Mon cœur de son désordre allait-il vous instruire !
Racine, Britannicus, III, 7.
17 À quoi cette poésie peut-elle servir, sinon à égarer notre bon sens, à jeter le désordre dans nos pensées, à troubler notre cerveau, à pervertir nos instincts, à fêler nos imaginations, à corrompre notre goût, et à nous remplir la tête de vanité, de confusion, de tintamarre et de galimatias ?
Hugo, W. Shakespeare, II, I, I.
18 Des bribes de phrases incohérentes où se marquait le désordre de sa pensée.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, V, XX, p. 256.
Littér. Trouble (affectif, psychique). || Le désordre du cœur, des sentiments.
4 (1535). Absence de règle; fait de ne pas respecter les règles, la morale. Dérèglement, dissipation, licence. || Tomber, se plonger, vivre dans le désordre. Coup (faire les cent, les quatre cents coups).Conduite déréglée, débauche. Abandon, bacchanale, dissolution. || Le désordre de sa conduite. Conduite (→ infra cit. 19).Action qui témoigne d'un mépris des règles morales. || Se déshonorer par ses désordres (→ Avilir, cit. 12). || Désordres de jeunesse.
19 Les désordres secrets qui souillent notre vie.
Corneille, Imitation de J.-C., I, 8.
20 (…) les désordres criminels de la vie que j'ai menée.
Molière, Dom Juan, V, 1.
21 N'en doutez pas, lui disais-je, c'est la Providence qui m'a mené à vous. Si je ne vous avais pas connue, peut-être, à l'heure qu'il est, serais-je retombé dans mes désordres.
A. de Musset, Confessions d'un enfant du siècle, III, IX, p. 180.
22 (…) les grands désordres jettent aux grandes dévotions.
Zola, Nana, II, p. 184.
22.1 (…) de quel profit peut nous être la vertu des femmes ! Ce sont leurs désordres qui nous servent et qui nous amusent; mais leur chasteté nous intéresse on ne saurait moins.
Sade, Justine…, I, 22.
5 Absence d'ordre ou rupture de l'ordre, de la discipline dans un groupe, une communauté. Chahut, chambard, scandale, tapage, tumulte, vacarme; (fam.) 2. boucan. || Causer du désordre dans une réunion, sur la place publique. || Les permissionnaires ont fait beaucoup de désordre en ville. || Assemblée où règne le désordre. Cour (cour du roi Pétaud), enfer, pandémonium, pétaudière, tohu-bohu…
23 La cour est en désordre, et le peuple en alarmes (…)
Corneille, le Cid, III, 6.
24 Un prédicateur disait : « Quand le père Bourdaloue prêchait à Rouen, il y causait bien du désordre : les artisans quittaient leurs boutiques, les médecins leurs malades, etc. J'y prêchai l'année d'après, j'y remis tout dans l'ordre. »
Chamfort, Caractères et anecdotes, « Bourdaloue à Rouen ».
25 (…) comme tout le monde a son billet pris d'avance, l'entrée s'effectue sans le moindre désordre. Chacun grimpe à sa place et s'assoit suivant son numéro.
Th. Gautier, Voyage en Espagne, p. 51.
6 Trouble (un, des désordres), ou ensemble des troubles (le désordre) qui interrompent gravement la tranquillité publique et l'ordre social. Agitation, anarchie, bagarre, bouleversement, discussion, dissension, embrasement, émeute, trouble (→ Anniversaire, cit. 1). || Faction qui provoque, fomente le désordre. || Fauteur de désordre.Actions violentes qui portent atteinte à l'ordre social. || De graves désordres, des désordres sanglants ont éclaté en province. || Faire cesser, apaiser, réprimer le désordre.
26 (…) les ouvriers ne sont pas les principaux coupables. Ils se laissent conduire comme des enfants par les professionnels du désordre. Pour ceux-ci, M. de Lommérie n'éprouve aucune pitié. Il acclame d'avance le gouvernement énergique qui les balaiera.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXVIII, p. 298.
CONTR. Ordre; disposition, méthode, organisation, rangement, symétrie. — Cohérence, clarté, logique, santé. — Austérité, chasteté, décence, pureté, retenue, vertu. — Calme, paix, sagesse, tranquillité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • désordre — DÉSORDRE. s. m. Manque d ordre, renversement, dérangement, confusion des choses qui ne sont pas dans l état, dans le rang, dans la disposition où elles devroient être. Voilà une chambre, une bibliothèque en grand désordre. Tous mes papiers sont… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • desordre — Desordre. s. m. Manque d ordre, renversement, desrangement, confusion des choses qui ne sont pas dans l estat, le rang & la disposition où elles devroient estre. Voilà une chambre, une bibliotheque en grand desordre. tous mes papiers sont en… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • desòrdre — desordre, desouerdre m. désordre ; incohérence ; confusion …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • Desordre — (fr., spr. Desordr), 1) Unordnnug; 2) Uneinigkeit; 3) Ausschweifung …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Desordre — (franz.), Unordnung, Verwirrung …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Desordre — (frz., spr. órdr), Unordnung …   Kleines Konversations-Lexikon

  • desordre — de toutes choses, Confusio …   Thresor de la langue françoyse

  • désordre — (dé zor dr ) s. m. 1°   Manque d ordre, dérangement, confusion. Ses vêtements étaient en désordre. •   Les désordres réels ou apparents qui règnent dans l ordre moral et dans l ordre physique, DIDER. Opin. des anc. philos. Belbuch.. •   On se… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉSORDRE — s. m. Manque d ordre ; renversement, dérangement, confusion des choses qui ne sont pas dans l état, dans le rang, dans la disposition où elles devraient être. Voilà une chambre, une bibliothèque en grand désordre. Tous mes papiers sont en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DÉSORDRE — n. m. Manque d’ordre. Voilà une chambre, une bibliothèque en grand désordre. Tous mes papiers sont en désordre. La coiffure de cette femme est en désordre. Ses vêtements étaient en désordre. Le désordre se mit dans les rangs de l’armée. L’armée… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.